19/04/2009

MacLehose Trail : Sai Kung East Park

Les premières et deuxièmes étapes du sentier de grande randonnée du MacLehose Trail traversent les superbes paysages du Parc de Sai Kung East.


Créé en 1978 ce parc naturel couvre près de 4500 hectares de terrains très sauvages et assez accidentés.

Il englobe le High Island Reservoir et les magnifiques plages de Tai Long Wai.


Un paradis pour les randonneurs ... quand il ne tombe pas des trombes d'eau comme lors de notre fin de randonnée de samedi dernier !




(localiser sur Google map)

Oisellerie à Wanchai

video
Une version de plus grande taille de cette video est disponible sur
le lien suivant

(localiser sur Google map)

15/04/2009

Les céramiques du Hong Museum of Art (2)

En complément du premier article sur le sujet, voici quelques autres belles pièces de la collection du Hong Museum of Art de Tsim Sha Tsui .



Bouddha en méditation sur un lotus. Statue en email de la période Wanli (1617) de la Dynastie des Ming.




Vase en email avec un décor comprenant 100 cerfs. Période Qialong (1736-1795) de la Dynastie des Qing.



Poterie peinte représentant une femme de la Dynastie des Tang (618-907)





Vase de la Dynastie des Song (960-1279)




Poterie peinte représentant un homme assis de la Dynastie des Han (-206 av JC - 220 ap JC)

14/04/2009

Old Peak Road

L'ancienne route qui menait depuis Central jusqu'au Victoria Peak est aujourd'hui fermée à la circulation automobile.


Cette agréable route traverse une forêt tropicale et plonge depuis le terminus du Peak Tram jusqu'aux gratte-ciels des Mid-Levels.






(localiser sur Google map)

Etape 2 du Wilson Trail

Le Wilson Trail est un sentier de grande randonnée long de 78 kilomètres qui traverse Hong Kong du nord au sud depuis Stanley sur l'île de Hong Kong jusqu'à Nam Chung dans le nord-est des Nouveaux Territoires.

La deuxième étape du Wilson Trail, qui en compte dix en tout, part du col du Wong Nai Chung avant de grimper vers le Jardines Lookout, passer par le Mount Butler et plonger vers la forêt de gratte-ciels du quartier de Quarry Bay, le tout avec des vues impressionnantes sur la ville au nord et le Tai Tam Country Park au sud.

Une très belle randonnée dans un milieu très sauvage à moins d'une heure de marche des rues trépidantes de Hong Kong !

13/04/2009

Lion Rock Country Park

Créé le 14 juin 1977, le Lion Country Park est l'un des trois premiers parcs naturels de Hong Kong. Couvrant une surface de 577 hectares il couvre une étroite bande de montagnes granitiques courant d'est en ouest entre Kowloon et Shatin.

La partie sud qui domine Kowloon (offrant des vues impressionnantes sur cette bouillonnante cité) est très abrupte et relativement sèche. Par contraste le versant nord déborde d'une végétation luxuriante avec de profondes forêts impénétrables.


Le parc tire son nom du sommet de Lion Rock (photo de titre) qui malgré sa faible altitude (495 mètres) a fière allure. Vu de loin on dit qu'il ressemble à assis qui protège la ville de Hong Kong qu'il domine.

Les sentiers escarpés qui le traversent (dont une étape des sentiers de randonnée de longue distance du MacLehose Trail et du Wilson Trail) sont très appréciés des nombreux randonneurs.

Peng Chau

Peng Chau est une petite île située près de la côte nord-ouest de l'île de Lantau, à quelques encablures de Discovery Bay.

Moins touristique que Cheung Chau, la vie y est beaucoup plus calme et assez décontractée (témoin cet étonnant bar, hommage à Georges Brassens et Serge Gainsbourg que l'on aperçoit sur la fresque qui décore sa façade).

Outre quelques temples intéressants (comme celui de Tin Hau à gauche), la montée au sommet de Finger Hill (95 mètres) est un must pour les visiteurs : offre une vue panoramique sur les îles environnantes.

Malgré sa très petite taille (moins d'un kilomètre carré), de nombreux sentiers ombragés menant vers de petites criques permettent de trouver le calme et la tranquillité.

12/04/2009

Partie de Xiangqi

Le Xiangqi (qui peut se traduire par "échiquier de l'éléphant") est aussi appelée Échecs chinois. Avec le mahjong c'est sans conteste l'un des jeux de stratégie favoris des Chinois.
On peut parfois assister dans les squares et jardins publics de Hong Kong à des parties passionnées. Exemple cette fin de partie jouée sur les quais de l'île de Peng Chau.
video

10/04/2009

Chung Li-Ho

Chung Li-ho est un romancier taiwanais né à Gaoshu près de Pingtung, dans le sud de l'île, le 15 décembre 1915. Son père est un riche propriétaire terrien qui possède notamment une importante ferme à Meinong. C'est là que Li-ho, après ses études primaires, s'adonne à l'écriture et décide d'en faire sa carrière.

Sa première oeuvre, le Barbier amoureux, est publiée en 1937. C'est à cette époque qu'il tombe amoureux de Taimei Zhong. Malheureusement ils n'appartiennent pas au même milieu, et leur mariage qui viole les règles sociales de l'époque est violemment rejette non seulement par les parents de Li-ho mais par la société toute entière. Li-ho cherche un havre pour sa famille et s'installe ainsi de 1936 à 1946 à Shenyang puis à Beijing. Ardent patriote il vit très mal l'occupation de Taiwan par le Japon mais considère le mépris ouvertement affiché par les Chinois qui considèrent les Taiwanais comme des Chinois de seconde zone. Il retourne dans son île natale en mars 1946, peu de temps avant la mort de son père et la déroute de l'exploitation familiale.
Peu de temps après son retour, il contracte la tuberculose qui le contraint à passer trois ans dans le sanatorium de Songshang à Taipei.
Il décède le 4 août 1960 dans sa maison de Meinong alors qu'il est train de travailler sur son dernier roman.
Un musée à sa mémoire est aujourd'hui érigé à cet endroit.

Son importante production littéraire n'a hélas, à ma connaissance, pas été traduite en français ou même en anglais (hormis dans quelques revues universitaires à diffusion confidentielle).


Afficher Un Francais a Taiwan sur une carte plus grande



La batterie de Saiwan

Cette ancienne batterie de défense côtière de l'armée britannique est située sur la colline de Saiwan qui domine Shau Kei Wan.


Son histoire débute en 1895 avec la construction d'une petite redoute fortifiée (l'intérieur d'un des blockhaus de celle-ci est visible sur cette page). Elle est rapidement renforcée d'une batterie avec deux canons de 6 inch (152 mm) qui est terminée en 1903. Jugée inutile des 1906 cette dernière est démantelée dès 1911. Au milieu des années 1920, comme la batterie de Pinewood, la batterie de Saiwan est transformée en batterie de défense antiaérienne, avec deux pièces de 3 inch (76 mm).
Après d'âpres combats, la batterie est capturée par les Japonais le 18 décembre 1941. Les occupants creusent un important réseau de tunnels sous la batterie dont certains sont encore visibles.



(localiser sur Google map)



Les deux pièces anti-aériennes de la Batterie pendant un exercice en 1937